maladie de Crohn

Quel est le rôle du médecin?


Médecins généralistes et gastro-entérologues jouent un rôle important dans le suivi de la maladie de Crohn. Interview du Dr Nicolas de Suray, gastro-entérologue au Grand Hôpital de Charleroi.


En quoi le tandem "généraliste/spécialiste" est-il si important?

La maladie de Crohn est une maladie chronique qui nécessite un suivi personnalisé et une collaboration étroite entre le gastro-entérologue et le médecin traitant. Première étape de cette collaboration: le diagnostic. S'il suspecte une maladie de Crohn, le médecin traitant peut débuter la mise au point en demandant une prise de sang ou un examen radiologique. La coloscopie, du ressort du gastro-entérologue, reste toutefois l'examen de base pour confirmer le diagnostic de maladie de Crohn.

Le patient doit-il être impliqué dans le suivi de la maladie?

Une relation de confiance et d'écoute doit s'installer entre les différents intervenants. Le patient doit être informé de l'évolution potentielle de la maladie de Crohn et de l'intérêt d'un suivi régulier. Il doit également être conscient de l'utilité des médicaments et des risques qu'il encourt s'il décide de les arrêter. Le médecin généraliste joue un rôle très important à ce niveau. C'est vers lui que le patient se tournera en premier lieu en cas de problème lié à la maladie ou d'effets secondaires provoqués par le traitement. Le gastro-entérologue pourra quant à lui répondre aux questions plus spécifiques que le patient se pose sur sa maladie. Il pourra également l'informer des dernières nouveautés en matière de prise en charge et de traitement, en matière de vaccination ou en ce qui concerne les interactions avec d'autres médicaments par exemple.

En cas de nouvelle poussée, le patient doit idéalement être revu systématiquement par son gastro-entérologue.

C'est exact. Le gastro-entérologue adaptera ou changera le traitement en fonction de l'évolution de la maladie, de sa sévérité et des antécédents du patient. Il est par ailleurs le seul à pouvoir prescrire des médicaments injectables (biothérapies notamment). En cas de rémission prolongée, il est conseillé de se rendre chez son gastro-entérologue tous les trois mois

 




Retour
A lire aussi
Le respect du traitement, gage d'une meilleure qualité de vie

Devoir prendre chroniquement des médicaments est loin d'être agréable! L'adhésion au traitement est pourtant l'une des clés pour stabiliser la maladie de Crohn et mener une vie normale.

Comment traiter la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn évolue et se manifeste de façon très variable. Le traitement doit être adapté en fonction de sa sévérité et de sa localisation, mais doit également tenir compte du mode de vie du patient et de sa sensibilité aux médicaments.