maladie de Crohn

Quel est l'impact du stress sur la maladie de Crohn?


Le stress ne provoque pas directement la maladie de Crohn, mais il pourrait favoriser le déclenchement de certaines poussées inflammatoires. Apprendre à le gérer est donc indispensable.


 

 

Si l'origine précise de la maladie de Crohn reste inconnue, plusieurs facteurs semblent jouer un rôle décisif dans son apparition. Quid du stress, dont la responsabilité est souvent pointée dans le cadre des maladies inflammatoires? "Il semble ne pas être directement à l'origine de la maladie de Crohn, mais il est probable qu'il participe à son évolution. Il pourrait ainsi jouer un rôle dans l'apparition d'une poussée inflammatoire ou dans l'exacerbation d'une phase active de la maladie", explique le Dr Marc De Reuck, gastro-entérologue et spécialiste de la maladie de Crohn.

Crohn et stress: un cercle vicieux

Problème: "L'annonce du diagnostic de maladie de Crohn peut induire un stress et dès lors entraîner le patient dans un cercle vicieux", explique le Dr De Reuck. Pour le médecin, la priorité est donc d'aider le patient à gérer son inquiétude face à la maladie, notamment par rapport au diagnostic, à son traitement, et à son évolution. La source du stress peut aussi être extérieure à la maladie: le travail, les études, les relations familiales ou amoureuses... "Ces types de stress pourraient également favoriser l'éclosion des poussées inflammatoires", précise le spécialiste. Une étude scientifique a d'ailleurs mis en évidence le lien entre le stress "quotidien" et l'évolution de la maladie*.

Limiter le stress

Il est, par conséquent, indispensable de gérer son stress. "Des solutions existent: l'aide psychologique par des professionnels qui connaissent bien la maladie, le sport, l'adhésion aux associations de patients, le soutien auprès de son entourage...", explique Marc De Reuck. Et ça marche. Une récente étude** s'est intéressée à un groupe de 24 patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI). Tous ont été invités à consulter un psychothérapeute pour les soutenir dans leur maladie. Résultat: 0 rechutes, contre une moyenne de 2 poussées annuelles habituellement. Le nombre de consultations chez un spécialiste a quant à lui été diminué par 2 en une année… Signe que se sentir bien dans sa peau est aussi bon pour son intestin.

 

Article réalisé avec la collaboration du Dr Marc De Reuck, gastro-entérologue.





Retour
A lire aussi
Quelles sont les causes de la maladie de Crohn?

L'origine exacte de la maladie demeure toujours inconnue. Plusieurs facteurs favorisant son apparition ont néanmoins été identifiés.