maladie de Crohn

Du sport pour garder la forme


Les bienfaits du sport pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn sont multiples: lutte contre l'ostéoporose, amélioration de la qualité de vie ou encore diminution des symptômes.



Lutter contre l'ostéoporose

Premier avantage du sport? La prévention de l'ostéoporose. Particulièrement utile puisque l'inflammation caractéristique de la maladie et ses traitements fragilisent les os. En outre, l'absorption intestinale du calcium, essentielle à la formation des os, est parfois très faible chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn. "Le sport est aussi un bon moyen pour entretenir sa condition physique et donc une bonne qualité de vie", précise le Pr René Fiasse, président du Comité Médical et Scientifique de l'Association Crohn-RCUH asbl.

Limiter les symptômes

Dans le cadre d'une étude sur les bienfaits du sport*, 125 enfants souffrant de la maladie de Crohn ou de rectocolite ulcéro-hémorragique ont bénéficié d'un séjour dans un camp d'été mêlant activités sportives et sociales. À leur retour, ces enfants présentaient moins de symptômes digestifs, ce qui a permis de diminuer leurs doses de médicaments.

Quand faire du sport?

Avoir une activité physique régulière est vivement conseillé, sauf après une opération ou en cas de crise. En cas de poussée aiguë, les épisodes de diarrhée sont fréquents et s'accompagnent d'une diminution du nombre de calories quotidiennes emmagasinées. Le patient est plus faible et fatigué. Faire du sport accentuerait ce phénomène. Une activité physique intense pourrait donc être préjudiciable. "En cas de doute, le mieux est de demander conseil à son médecin traitant", rappelle le Pr Fiasse.

Quels sports faut-il privilégier?

L'inflammation et les traitements peuvent fragiliser les os. Mieux vaut donc ménager le squelette. Et éviter les sports trop violents tels que:

- La boxe

- Le judo

- Le rugby

L'idéal est de privilégier plutôt les activités dans lesquelles il est possible d'évoluer progressivement:

- La marche

- Le vélo

- La natation

 

* "Répercussion des symptômes des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin sur la vie sociale et les sports". Michaël Schapira, Daniel De Bast et le Comité Médical et Scientifique de l'Association Crohn-RCUH. Publié dans la revue "Chronique", volume 25, N° 87 , pp 6 à 8, mars 2009.

 

Article réalisé avec la collaboration du Pr Fiasse, président du Comité Médical et Scientifique de l'Association Crohn-RCUH asbl.





Retour
A lire aussi
Le vélo, c’est bon pour le moral

Daniel, 57 ans, a toujours été très sportif. "A condition que la maladie soit bien contrôlée, il n'y a pas de raison que je m'arrête".

La fatigue: un symptôme à part entière

La fatigue touche une grande partie des patients atteints de la maladie de Crohn. Présente lors des poussées, elle se manifeste aussi très fréquemment chez les patients en rémission