maladie de Crohn

Le respect du traitement, gage d'une meilleure qualité de vie


Devoir prendre chroniquement des médicaments est loin d'être agréable! L'adhésion au traitement est pourtant l'une des clés pour stabiliser la maladie de Crohn et mener une vie normale.


 

43% des patients atteints de la maladie de Crohn admettent oublier de temps en temps de prendre leur traitement. 7,5% décident de ne pas prendre leurs médicaments. Résultat d'une étude menée en 2006 sur plus de 200 patients espagnols*, ces chiffres témoignent des difficultés que peuvent éprouver certains patients à suivre à la lettre les traitements prescrits.

Prévenir les rechutes

"La maladie de Crohn touche des patients jeunes, qui n'ont pas toujours envie  - et c'est bien compréhensible - de suivre un traitement au long cours", explique le Dr de Suray, gastro-entérologue au Grand Hôpital de Charleroi. "Lorsqu'ils se sentent mieux, certains patients oublient de prendre leurs médicaments ou décident de les arrêter, ce qui entraîne presque inévitablement une nouvelle poussée.

Une maladie chronique

"Pour éviter que les patients ne "décrochent", les médecins doivent les informer de l'utilité des traitements et de la nécessité de les suivre sur le long terme", insiste le Dr de Suray. "Les patients doivent se sentir impliqués dans la prise de décision et le suivi de leur maladie." Car même si les symptômes ne se manifestent plus, les médicaments restent indispensables dans la grande majorité des cas. La maladie de Crohn est une maladie chronique actuellement impossible à guérir de façon définitive. Les traitements ont pour objectif de prévenir les rechutes et de permettre aux patients de mener une vie normale. Les arrêter sans en avoir discuté avec son médecin, c'est s'exposer à une nouvelle poussée!

 

Article réalisé avec la collaboration du Dr de Suray (Grand Hôpital de Charleroi).

 

* Bernal, Isabel et al. "Medication-Taking Behavior in a Cohort of Patients with Inflammatory Bowel Disease".  HYPERLINK "/content/klu/ddas"Digestive Diseases and Sciences, Volume 51, Number 12, December 2006 , pp. 2165-2169(5).

**lien vers l'abstract de l'étude

 




Retour
A lire aussi
Quel est le rôle du médecin?

Médecins généralistes et gastro-entérologues jouent un rôle important dans le suivi de la maladie de Crohn. Interview du Dr Nicolas de Suray, gastro-entérologue au Grand Hôpital de Charleroi.

Quel est le rôle de la chirurgie?

Une opération chirurgicale peut être nécessaire pour traiter la maladie de Crohn. Inutile toutefois de s'affoler: certaines opérations sont relativement bénignes et peuvent offrir de longues années de rémission.

Comment évolue la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn est difficilement prévisible. Certains patients vont souffrir rapidement de complications, tandis que d'autres peuvent en être épargnés et bénéficier de longues périodes de rémission.