maladie de Crohn

Pourquoi doser la calprotectine dans la maladie de Crohn?


La calprotectine est une protéine dosée dans les selles. Comment se passe ce dosage dans la pratique? Et quel est son intérêt dans les maladies inflammatoires de l’intestin, et plus particulièrement dans la maladie de Crohn?


La calprotectine, un marqueur inflammatoire

La calprotectine est une substance produite par les globules blancs en cas d’inflammation. Lorsque celle-ci se manifeste au niveau de la muqueuse intestinale, comme c’est le cas dans la maladie de Crohn, la protéine aboutit assez logiquement dans les selles. Où il est possible de la doser. Sa quantité est proportionnelle à l’intensité de l’inflammation. Ce marqueur n’est toutefois pas spécifique de la maladie de Crohn: n’importe quelle situation provoquant une inflammation de l’estomac ou de l’intestin est susceptible d’augmenter le taux de calprotectine. Même, par exemple, une banale gastroentérite virale.

La calprotectine pour le diagnostic de la maladie de Crohn

Le dosage de la calprotectine est une technique qui n’est actuellement pas utilisée de manière standard. Elle n’est en effet pas encore remboursée à l’heure actuelle. Le laboratoire vous facturera pour cet examen un montant moyen d’environ 30 euros. Pour le médecin, la calprotectine peut être utile dans deux situations. Tout d’abord pour déterminer si les symptômes d’un patient sont compatibles avec une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (Crohn ou rectocolite ulcéro-hémorragique). Le taux de calprotectine est alors habituellement élevé. Une coloscopie peut alors être proposée pour poser le diagnostic. À l’inverse, dans des maladies fonctionnelles comme le côlon spastique (ou irritable) le taux est habituellement normal.

Le suivi de la maladie de Crohn

La calprotectine est également utilisée dans le suivi des personnes traitées pour une maladie de Crohn. Les traitements qui agissent sur l’inflammation intestinale pourraient en effet réduire leur taux de calprotectine fécale. À l’inverse, si la maladie continue à évoluer, leur taux de calprotectine reste fréquemment élevé et le traitement devrait être renforcé. Si les symptômes resurgissent, le dosage de la calprotectine permet aussi de déterminer s’il s’agit bien d’une exacerbation de la maladie de Crohn.

Comment est effectué le dosage de la calprotectine?

Pour mesurer la calprotectine fécale, il suffit d’apporter un petit pot avec un échantillon de selles au laboratoire, qui se charge d’effectuer le dosage. Si vous n’avez pas la possibilité de déposer immédiatement l’échantillon, vous pouvez conserver le récipient au réfrigérateur. Il peut aussi être conservé jusqu’à 1 semaine à température ambiante. Pour pronostiquer le risque de rechute? Dans le futur, le dosage de la calprotectine pourrait également être utilisé chez les patients atteints d’une maladie de Crohn en rémission afin de déterminer si le traitement peut être interrompu en toute sécurité. Pour interrompre la prise des médicaments, il faut idéalement que le patient présente une calprotectine fécale normale ou quasi normale, sous peine d’être exposé à un risque accru de rechute. La calprotectine sera donc vraisemblablement appelée à devenir prochainement un marqueur susceptible de prédire ces rechutes. Reste à attendre la confirmation des études en cours...



Cet article a été rédigé avec la collaboration du Dr Nicolas de Suray (gastro-entérologue, Grand Hôpital de Charleroi).



Abbott sa/nv - BE12GENL25090 - 22Aug2012




Retour