maladie de Crohn

Traiter tôt, c'est mieux!


Plus vite la maladie de Crohn est prise en charge, moins les risques de complications sévères sont élevés. Le diagnostic doit donc être le plus précoce possible.


 

Le diagnostic de la maladie de Crohn peut parfois être retardé. Certains symptômes de la maladie de Crohn ou de la rectocolite hémorragique sont en effet très proches de ceux du côlon spastique (ou côlon irritable). Certains patients ont également parfois tendance à reporter leur visite chez le médecin ou  retardent l'instauration du traitement.

Les objectifs du traitement

Une fois le diagnostic posé, l'instauration et le suivi d'un traitement de fond, à prendre sur le long terme, est pourtant essentiel. Plusieurs objectifs sont en effet visés - et atteints - à travers la prise régulière de médicaments :

- L'amélioration et le maintien d'une bonne qualité de vie pour le patient.

- L'élimination des symptômes, moyennant un minimum d'effets secondaires.

-La réduction de l'inflammation intestinale et la cicatrisation des lésions.

- Le prolongement des phases de rémission.

- La prévention des complications (fistules, sténoses ou abcès), la diminution du risque d'hospitalisation et un moindre recours à la chirurgie.

- Le retour à une alimentation équilibrée.


Article réalisé avec la collaboration du Dr de Suray (Grand Hôpital de Charleroi).

 




Retour
A lire aussi
Complications intestinales: sténoses et fistules

Lorsque l'activité inflammatoire n'est pas bien contrôlée, la maladie de Crohn peut provoquer des sténoses ou des fistules intestinales. Un bon suivi et des médicaments adéquats réduisent largement ces risques de complication.

Quel est le rôle de la chirurgie?

Une opération chirurgicale peut être nécessaire pour traiter la maladie de Crohn. Inutile toutefois de s'affoler: certaines opérations sont relativement bénignes et peuvent offrir de longues années de rémission.

Peut-on guérir la maladie de Crohn?

Il est aujourd'hui impossible de guérir la maladie de Crohn. Les traitements actuels permettent toutefois de la stabiliser et de faire en sorte qu'elle ait un minimum d'impact sur la qualité de vie.