maladie de Crohn

Quand le tube digestif s'enflamme…


"Un brasier au sein de la muqueuse intestinale", voilà comment le Pr Denis Franchimont, gastro-entérologue à l'Hôpital Erasme et Maître de recherche au FNRS, décrit l'inflammation caractéristique de la maladie de Crohn.


Des "aphtes" sur le tube digestif

Un brasier qui tantôt s'enflamme et tantôt s'étouffe. Comprenez par là que l'inflammation oscille entre des phases de poussée, qui se manifestent le plus souvent par des douleurs abdominales, de la diarrhée, une perte de poids et parfois de la fièvre. Et des phases de rémission durant lesquelles les symptômes disparaissent. De manière générale, ces lésions inflammatoires intestinales ressemblent beaucoup aux aphtes buccaux. Dans le cas de la maladie de Crohn, l'entièreté du tube digestif peut être atteinte, avec une prédilection pour l'intestin grêle et le côlon.

Un dérèglement du système immunitaire

Pour comprendre l'origine de cette inflammation, direction la muqueuse intestinale, soit 400 m2 de notre corps habités par des milliards de bactéries. Ces dernières constituent la flore intestinale et nous aident à digérer les aliments et à produire des vitamines. Notre système immunitaire digestif ne doit donc par être trop réactif vis-à-vis de cette flore microbienne tout en gardant la capacité de déclencher une réponse immunitaire contre une attaque éventuelle par d'autres bactéries plus agressives. Chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn, c'est là que le bât blesse: le système immunitaire réagit de façon excessive contre la flore microbienne intestinale, il s'ensuit une bataille au sein de la muqueuse intestinale. responsable de l'inflammation chronique de la muqueuse intestinale.


Article réalisé avec la collaboration du Pr Denis Franchimont, ULB Erasme, Bruxelles.





Retour
A lire aussi
Un risque de cancer plus important?

La maladie de Crohn, tout comme la Rectocolite Ulcéro-Hémorragique (RCUH), est associée à un risque accru de cancer colorectal. L'efficacité des traitements et la surveillance régulière par coloscopie permettent cependant de prévenir son apparition.

Arrêter de fumer: oui, mais comment?

Le tabac joue un rôle majeur (et négatif!) dans l'évolution de la maladie de Crohn. Voici quelques pistes concrètes pour vous aider à écraser votre dernière cigarette.

Comment traiter la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn évolue et se manifeste de façon très variable. Le traitement doit être adapté en fonction de sa sévérité et de sa localisation, mais doit également tenir compte du mode de vie du patient et de sa sensibilité aux médicaments.